Devenir salarié de mon proche

Accueil > Être aidant familial > Devenir salarié de mon proche

Devenir salarié de mon proche

En tant qu’aidant familial, vous pouvez, sous certaines conditions obtenir un salaire pour votre engagement en tant qu’aidant. Par le biais de l’établissement d’un contrat de travail, vous pouvez être employé par votre proche avec un salaire horaire préférentiel et des avantages fiscaux pour la personne que vous accompagnez.

J’accompagne un adulte

Afin de devenir salarié aidant de votre proche, ce dernier doit préalablement bénéficier de la Prestation de Compensation du Handicap (PCH). Vous ne devez pas être en activité professionnelle à temps plein, ni à la retraite.

Des conditions existent également sur le lien de parenté : ni son conjoint, ni un de ses parents, ni un de ses enfants ne peut être salarié.

En revanche, si son état de santé implique une aide totale dans les actes de la vie quotidienne ainsi qu’une présence quasi-constante, alors vous pourrez être son employé quel que soit le lien de parenté.

J’accompagne une personne âgée dépendante 

Si votre proche touche l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA), tout le monde peut être son employé sauf son conjoint.

S’il perçoit la PCH, les conditions sont les mêmes que pour un adulte.

Dans tous les cas, si son état de santé implique une aide totale dans les actes de la vie quotidienne ainsi qu’une présence quasi-constante, alors vous pourrez être son employé quel que soit votre lien de parenté.

J’accompagne un enfant

En tant qu’aidant de votre enfant, vous avez une obligation alimentaire à son égard, c’est-à-dire que vous ne pouvez pas attendre de salaire des soins que vous lui apportez.

Il existe cependant une condition très particulière selon laquelle vous pouvez être son salarié. En effet, si votre enfant est bénéficiaire de la Prestation de Compensation du Handicap (PCH) et si son état de santé implique une aide totale dans les actes de la vie quotidienne ainsi qu’une présence quasi-constante, alors seulement vous pourrez demander à être salarié pour l’aide que vous lui apportez.

/!\ Aidants, si vous percevez l’AEEH, vous pouvez obtenir le complément d’AEEH comme rémunération supplémentaire. Le montant de cette aide dépend du degré de handicap de votre enfant.  N’hésitez pas à consultez notre article complet sur le sujet.

Quelles sont les démarches pour devenir salarié aidant ?

Il vous suffit de vous déclarer au conseil départemental ou à la MDPH et d’établir un contrat de travail sur le site du CESU. Ce dernier propose déjà des modèles à remplir et vous accompagnera pas-à-pas. L’ensemble des documents et démarches sont automatisés depuis le site (fiches de paie, cotisations, etc.) qui propose également une riche base documentaire (comment gérer ses vacances, les arrêts maladie…).

/!\ En tant qu’aidant salarié, vous avez les mêmes droits et devoirs que les autres employés, de même la personne que vous accompagnez a les mêmes obligations que n’importe quel employeur.

À combien s’élève la rémunération ?

Versée par l’employeur (donc votre proche) sous forme de chèque emploi service universel (CESU) déclaratif la rémunération est calculée sur la base de 13.78 € brut de l’heure, (Mise à jour janvier 2019). Pour en savoir plus sur le CESU, consultez notre article.

Votre proche peut  bénéficier de certaines exonérations de charges fiscales et vous de la protection sociale. Vous cotisez également pour la retraite.

/!\ Aidants, votre rémunération doit être déclarée et est soumise à l’impôt sur le revenu.

Que faire si je ne remplis pas les critères ?

Si vous ne pouvez pas devenir salarié en raison du lien de parenté ou des aides que votre proche perçoit, mais que vous souhaitez toujours être salarié, il peut vous embaucher en tant que particulier employeur. Les exonérations fiscales ne sont cependant pas aussi avantageuses que dans le cadre du salariat aidant, de même que la rémunération minimum en vigueur (10.03 € bruts par heure).

Si vous ne pouvez pas être salarié mais que vous souhaitez une compensation financière pour votre engagement, vous pouvez voir après le dédommagement de proche aidant.

 

Etre aidant peut rapidement devenir un véritable parcours du combattant ! Labyrinthe administratif, manque d’informations pertinentes et fiables, jargon juridique pas toujours compréhensible… Avec l’Atelier des Aidants, vous ne perdez plus de temps à rechercher ce dont vous avez besoin. Nous avons centralisé pour vous l’ensemble de ces informations afin de vous épauler dans votre rôle d’aidant familial. Un sujet que vous aimeriez voir traiter ? Dites-le nous sur notre forum des aidants !