Devenir salarié de mon proche aidé

Accueil > Être aidant familial > Devenir salarié de mon proche aidé

Devenir salarié de mon proche aidé

En tant qu’aidant familial, vous pouvez être salarié(e) par votre proche aidé(e) sous certaines conditions et selon le type d’allocation perçue. Si vous ne remplissez pas les conditions, vous pouvez néanmoins demander un dédommagement. Consultez notre article « Dédommagement de l’aidant familial ».

Votre proche perçoit l’APA

Si votre proche est bénéficiaire de l’allocation personnalisée d’autonomie, ou APA, il peut salarier un de ses proches à l’exception de son conjoint (mariage, pacs ou concubinage).

Une fois que votre proche vous a embauché, il doit vous déclarer auprès des services de l’URSSAF dans un délai de 8 jours.

Le montant de votre salaire d’aidant sera calculé sur la base de 13,61 € brut de l’heure.

La rémunération doit être faite par CESU déclaratif. Grâce à ce système, les démarches en sont simplifiées. Consultez notre article pour plus d’informations sur le CESU.

Votre proche reçoit la PCH

Si votre proche reçoit la prestation de compensation du handicap, ou PCH, il peut l’utiliser pour rémunérer un d’aidant familial à condition que cette personne ne soit pas :

  • Le conjoint, concubin ou personne pacsée,
  • Un parent,
  • Un enfant,
  • A la retraite,
  • Salarié à temps plein dans une autre activité professionnelle.

Important à savoir : Votre proche peut engager n’importe quel membre de sa famille sans tenir compte des restrictions ci-dessus si son état de santé nécessite une aide totale pour les actes de la vie quotidienne ainsi qu’une présence quasi-constante, pour des soins par exemple.

Le montant de votre salaire d’aidant sera calculé sur la base de 13,61 € brut de l’heure.

La rémunération doit être faite par CESU déclaratif. Grâce à ce système, les démarches en sont simplifiées. Consultez notre article pour plus d’informations sur le CESU.

A noter : Si votre proche bénéficie de la PCH mais que la situation ne permet pas de vous salarier, vous pouvez néanmoins demander un dédommagement. Pour cela, consultez notre article « Dédommagement de l’aidant familial ».

Vous percevez l’AEEH pour votre enfant

Si vous avez dû réduire ou stopper votre activité professionnelle pour devenir aidant à temps plein de votre enfant porteur de handicap, vous pouvez obtenir le complément d’AEEH comme rémunération supplémentaire.

Le montant de cette aide dépend du degré de handicap de votre enfant. Il existe 6 catégories de compléments auxquels peuvent s’ajouter une somme supplémentaire si vous êtes un parent isolé.

Consultez notre article complet sur l’AEEH pour avoir le détail des différentes catégories.

Votre proche ne perçoit aucune aide

Si votre proche ne remplit aucune condition pour les différentes aides ou allocations et si ses ressources le permettent, il peut employer la personne de son choix.

Retrouvez le détail des solutions dans notre article « Aide à domicile » .

Etre aidant peut rapidement devenir un véritable parcours du combattant ! Labyrinthe administratif, manque d’informations pertinentes et fiables, jargon juridique pas toujours compréhensible… Avec l’Atelier des Aidants, vous ne perdez plus de temps à rechercher ce dont vous avez besoin. Nous avons centralisé pour vous l’ensemble de ces informations afin de vous épauler dans votre rôle d’aidant familial. Un sujet que vous aimeriez voir traiter ? Dites-le nous sur notre forum des aidants !