Dédommagement de l’aidant

Dédommagement de l’aidant

Si votre proche dépendant est bénéficiaire de la prestation de compensation du handicap, ou PCH, vous (ou votre proche) pouvez demander un dédommagement en échange de votre activité d’aidant familial. Ce dédommagement de l’aidant familial peut aussi s’appliquer aux autres membres de la famille.

Aidants, notez bien que le dédommagement de l’aidant familial n’est pas l’aide humaine éventuellement versée dans le cadre de la PCH.

Quels montants ?

Un aidant familial sera dédommagé à hauteur de 50% du smic horaire net (3,80€ au 1er janvier 2018).

Si l’aidant a dû réduire ou arrêter son activité professionnelle pour s’occuper de son proche, le dédommagement correspondra à 75% du smic horaire net (5,70€ au 1er janvier 2018).

Le dédommagement mensuel est plafonné à 979,77€ (au 1er janvier 2018) et 1175,72€ pour les aidants n’ayant pas d’activité professionnelle.

L’aidant doit s’inscrire auprès de l’URSSAF afin de régler les cotisations de sécurité sociale et déclarer aux impôts les sommes reçues.

Comment en faire la demande ?

L’aidé porteur de handicap doit déclarer par courrier chaque aidant familial au conseil général de son département ainsi que leur lien de parenté.

Rapprochez-vous de votre MDPH pour être guidé dans cette démarche.

FAQ des aidants

Etre aidant peut rapidement devenir un véritable parcours du combattant ! Labyrinthe administratif, manque d’informations pertinentes et fiables, jargon juridique pas toujours compréhensible… Avec l’Atelier des Aidants, vous ne perdez plus de temps à rechercher ce dont vous avez besoin. Nous avons centralisé pour vous l’ensemble de ces informations afin de vous épauler dans votre rôle d’aidant familial. Un sujet que vous aimeriez voir traiter ? Dites-le nous sur notre forum des aidants !