La maladie à corps de Lewy

La maladie à corps de Lewy

Découverte en 1912 par le médecin allemand Friedrich Heinrich Lewy, la maladie à corps de Lewy (MCL) également appelée démence à corps de Lewy (DCL) est une maladie neuro-dégénérative causée par une agglomération de protéines dans le cerveau. Ces agglomérats, dits corps de Lewy, vont venir attaquer les neurones, entrainants des troubles cognitifs et moteurs.

Selon l’association France Alzheimer, la maladie touche près de 200 000 personnes et concerne principalement les plus de 50 ans. Ces chiffres sont néanmoins à nuancer avec le faible taux de diagnostic (33 %).

L’Atelier des Aidants vous propose d’en savoir plus sur cette maladie méconnue.

Comment reconnaître la maladie à corps de Lewy ?

La pose du diagnostic est complexe, surtout en début de maladie. En effet, les symptômes de la maladie à corps de Lewy sont empruntés à la maladie d’Alzheimer et à la maladie de Parkinson. Ils sont donc à la fois d’ordre cognitif et d’ordre moteur :

  • confusions ;
  • démences ;
  • baisses de l’attention ;
  • déséquilibres ou chutes ;
  • tremblements parkinsoniens ;
  • troubles du sommeil ;
  • troubles visuels.

Tous les malades ne présentent cependant pas les mêmes signes, car ces derniers dépendent de l’emplacement des corps de Lewy. Ainsi, s’ils sont localisés dans la région de l’hippocampe, votre proche aura plus souvent des troubles de la mémoire, s’ils sont dans l’aire visuelle, il pourra avoir des hallucinations, etc.

La plupart du temps, la détermination de la maladie repose sur la constatation d’un déclin cognitif important et sur le développement d’une forme de démence.

L’évolution de la maladie

La démence à corps de Lewy a une progression plus vive que la maladie de Parkinson ou d’Alzheimer, en particulier au niveau du déclin cognitif et de l’atteinte aux facultés mentales.

La rapide détérioration du cerveau affecte malheureusement la durée de vie des malades, pour qui le décès peut survenir entre 2 et 20 ans après le diagnostic. L’espérance de vie est cependant variable d’une personne à une autre et dépend fortement de l’état de santé de votre proche, de son rythme de vie et de ses comportements passés (sport, alcool, tabac, etc.). Quelqu’un ayant eu des habitudes de vie saines et équilibrées aura de meilleures chances de ralentir le déclin cognitif.

L’origine de cette maladie est encore méconnue, même si les symptômes indiquent un lien avec les pathologies d’Alzheimer et de Parkinson. Les chercheurs qui travaillent sur la maladie à corps de Lewy, pensent qu’une cause proche, ou commune avec ces maladies est envisageable, mais n’ont pas encore réussi à le démontrer à ce jour.

Mieux vivre avec la maladie à corps de Lewy

Comme pour Alzheimer et Parkinson, aucun traitement n’est pour l’instant en mesure de la soigner. Si certains médicaments peuvent venir soulager le quotidien de votre proche en atténuant les symptômes et le déclin cognitif, ils ne sont cependant pas très performants.

Les traitements médicamenteux

Au vu des symptômes, les traitements utilisés pour les réduire sont ceux utilisés pour les maladies d’Alzheimer et de Parkinson. Nous retrouvons ainsi :

  • les substances qui vont se transformer en dopamine dans le cerveau, parmi lesquelles la lévodopa qui est le traitement de référence de la maladie de Parkinson ;
  • le Donépézil, le Rivastigme, la Galantamine et la Mémantine utilisés pour ralentir le déclin cognitif dans la maladie d’Alzheimer mais dont l’efficacité est mise en doute par les autorités de santé (ils ne sont désormais plus remboursés en France).

Les traitements non médicamenteux

En complément de ces traitements, votre proche peut également être suivi par des spécialistes. Ces derniers sont souvent efficaces pour améliorer le quotidien :

  • orthophoniste pour stimuler la mémoire et le langage ;
  • kinésithérapeute et ostéopathe pour favoriser la motricité ;
  • psychologue pour soulager les états dépressifs ou écouter la détresse de votre proche ;
  • ergothérapeute et psychomotricien pour améliorer les gestes du quotidien.

La stimulation cognitive tient une part très importante dans la prise en charge des malades à corps de Lewy, aussi n’hésitez pas à faire participer votre proche à des jeux de réflexion, ou d’autres activités l’encourageant à mobiliser ses capacités physiques et cognitives.

 

Aidants, soutenir une personne atteinte de maladie à corps de Lewy est très éprouvant. Ne restez pas seul. N’hésitez pas à partager votre quotidien sur notre forum des aidants.

Quelle aide aux aidants de personnes âgées ? Quelles sont les conditions d’attribution de l’APA ? Quels sont les besoins des personnes âgées à domicile ? Autant de questions que les aidants familiaux se posent sans forcément trouver de réponses malgré parfois de très longues recherches ! Sur l’Atelier des Aidants, vous avez enfin accès à un portail unique qui centralise tout ce que vous recherchiez, informations comme actualités, qui vous donne accès à un forum des aidants ainsi qu’à un espace personnel pour vous aider à bien vous organiser.