Sommeil

Sommeil

Avec l’âge, des troubles du sommeil peuvent apparaître chez la personne âgée dépendante. L’Atelier des Aidants vous présente quelques conseils pour lutter contre les problèmes de sommeil liés au grand âge.

Bien régler son horloge interne

Certaines personnes ressentent l’arrivée du sommeil de plus en plus tôt au fil des ans avec un réveil souvent trop tôt et une sensibilité accrue aux perturbations extérieures.

La lumière influence beaucoup notre corps et celui de la personne âgée en perte d’autonomie en particulier. La fatigue ou les douleurs articulaires peuvent décourager la personne âgée dépendante à sortir de chez elle. Certaines personnes atteintes de cataracte peuvent aussi pâtir d’un manque d’exposition au soleil. En étant moins exposée à la lumière extérieure, notre horloge naturelle se décale.

Il est donc très important de sortir quotidiennement ou de rester près d’une fenêtre lumineuse dès que possible. Et pour garder un bon rythme, levez-vous et prenez vos repas à des heures régulières.

Faire de l’exercice, même un peu

L’impact positif du sport sur la santé n’est plus à démontrer, et encore plus chez la personne âgée. Il faut aussi savoir qu’il améliore la qualité du sommeil.

Les personnes alitées ou qui sortent peu ont des nuits moins reposantes. Elles peuvent se réveiller plusieurs fois dans la nuit, avoir un sommeil trop léger et ressentir le besoin quotidien de faire des siestes dans la journée.

Se déplacer autant que possible chaque jour permet de retrouver des nuits plus paisibles. Aidant, il est important d’encourager la personne âgée que vous accompagnez à se mouvoir si cela est possible.

Lutter contre l’insomnie

L’insomnie est le trouble du sommeil le plus fréquent qui affecte 40% des personnes âgées de plus de 75 ans. Cela a pour conséquence des difficultés de concentration, une baisse de la vigilance ou une irritabilité pendant la journée.

Les causes de ce problème sont variées. Une modification des habitudes comme une hospitalisation, un emménagement en maison de retraite peut influencer le sommeil, des douleurs (rhumatismes, douleurs digestives…) ou encore des gênes respiratoires (asthme, toux…).

Certains médicaments comme les bétabloquants, les diurétiques, les antidépresseurs ou les corticoïdes perturbent le sommeil. Enfin, la dépression, l’anxiété ou la solitude peuvent aussi être à l’origine d’insomnies.

Si elles perdurent, pensez à consulter le médecin de votre proche. Tenir un agenda du sommeil pendant 3 semaines aidera votre médecin dans son diagnostic.

Bon à savoir : les médicaments contre l’insomnie (dits « hypnotiques ») ne sont pas indiqués. Ils peuvent affecter la vigilance de la personne le lendemain et occasionner des accidents chez la personne âgée dépendante comme des chutes.

Petit récapitulatif de nos conseils

Aidant, pour que votre proche ait un bon sommeil :

  • Maintenez une activité physique adaptée à sa situation si cela est possible,
  • Se lever, prendre ses repas et se coucher à des horaires réguliers,
  • S’exposer à la lumière : lumière naturelle le matin et exposition raisonnée tout au long de la journée,
  • Prendre des repas légers en soirée, mais contenant des sucres lents,
  • Eviter les excitants comme le café, le thé, l’alcool, le chocolat,
  • Faire attention à certains médicaments qui peuvent perturber les cycles de sommeil de votre proche.

Quelle aide aux aidants de personnes âgées ? Quelles sont les conditions d’attribution de l’APA ? Quels sont les besoins des personnes âgées à domicile ? Autant de questions que les aidants familiaux se posent sans forcément trouver de réponses malgré parfois de très longues recherches ! Sur l’Atelier des Aidants, vous avez enfin accès à un portail unique qui centralise tout ce que vous recherchiez, informations comme actualités, qui vous donne accès à un forum des aidants ainsi qu’à un espace personnel pour vous aider à bien vous organiser.