Le logement contre services aux seniors

Le logement contre services aux seniors

Entre vie personnelle et vie professionnelle, il n’est pas toujours évident d’être tous les jours présent pour son proche. L’éloignement géographique peut par ailleurs, vous rendre moins disponible et compliquer votre rôle d’aidant.

Afin de faciliter le maintien à domicile de votre proche âgé, vous pouvez opter pour le logement contre services.

L’Atelier des Aidants vous en dit plus sur cette pratique.

Le principe du logement contre services

Après le départ des enfants, il n’est pas rare que les personnes âgées se retrouvent souvent seules dans une grande maison vide. Ainsi, elles disposent peut-être de chambres inoccupées. Plutôt que de les laissez vides, pourquoi ne pas les proposer à la location contre services ?

Le logement contre services fonctionne sur le même principe que la location classique mais le logement est proposé à titre gratuit, la gratuité étant compensée par l’obligation du locataire d’aider votre proche dans les actes de la vie quotidienne.

Cela a plusieurs avantages :

  • assurer une présence auprès de votre proche (y compris la nuit),
  • vous seconder dans votre rôle d’aidant,
  • recréer du lien social intergénérationnel entre votre proche et son locataire (généralement des étudiants ou de jeunes célibataires).

À qui s’adresse ce type de logement ?

La location contre services séduit particulièrement les parents dont les enfants doivent partir faire des études. Les savoir en compagnie d’une personne mature les mets souvent plus en confiance que de les laisser tous seuls dans une ville inconnue. Vous pourrez également recevoir la candidature de jeunes actifs qui ne peuvent pas se permettre de louer un logement seul.

Sur votre annonce, n’hésitez pas à afficher vos préférences pour un homme, une femme, une ou plusieurs personnes, avec ou sans animaux de compagnie et à spécifier les besoins de votre proche.

Quels services peuvent être demandés ?

Les services que vous pouvez demander à votre locataire sont de natures diverses, il peut s’agir d’aide au bricolage, au jardinage (hors grands travaux de construction), de garde d’enfant, mais aussi et surtout d’aide aux tâches ménagères et d’aide à la personne.

Ce sont ces deux derniers services qui sont les plus fréquemment demandés dans le cadre du logement contre services. Votre locataire pourra ainsi assurer :

  • le nettoyage de la maison,
  • l’entretien du linge,
  • les courses
  • la préparation des repas,
  • la conduite de votre proche aux rendez-vous médicaux si vous n’êtes pas disponibles
  • la lecture ou la promenade,
  • etc.

Attention, vous ne pouvez pas demander au locataire d’assurer les tâches qui incombent aux aides-soignantes ou aux infirmières (toilette, habillage, distribution de médicaments, etc.).

Quelles sont les contraintes légales ?

Au niveau de la chambre louée

Vous pouvez louer une chambre à partir du moment où la pièce fait 10 m² (au minimum), dispose d’une serrure et d’un accès libre à la cuisine et aux sanitaires.

Libre à vous de louer la chambre meublée ou non, en sachant qu’une chambre meublée sera plus surement plus attractive et aura donc plus de valeur à échanger contre des services. Vous devez également fournir un jeu de clés à votre locataire pour qu’il puisse entrer et sortir librement du logement.

Comme pour une location classique vous devrez établir un contrat de location.

Au niveau des heures de service

Vous et votre locataire devez être déclaré à l’URSSAF (vous comme employeur, lui comme un travailleur au pair ou à domicile). Sa rémunération sera alors plus ou moins équivalente au loyer demandé (elle ne peut pas être inférieure au smic horaire).

Le travail au pair est soumis aux mêmes contraintes qu’un contrat de travail classique, c’est-à-dire que vous devrez établir des fiches de paie, respecter les congés et le préavis de votre salarié. En contrepartie, lui aussi devra respecter ses horaires, ses missions…

En fonction du prix du loyer, le contrat de travail excède rarement plus de 10 à 15 heures par semaine. Vous pouvez aller au-delà mais devrez proposer des avantages supplémentaires à votre locataire.

La rédaction d’un contrat de travail est indispensable pour vous protéger comme pour protéger votre salarié !

Les précautions à prendre

Parce que vous n’avez peut-être jamais été loueur, il y a plusieurs précautions à prendre avant de louer votre logement.

Pensez ainsi à bien vous enregistrer à l’URSSAF et à prendre connaissance des contraintes liées au statut spécifique de loueur de logement meublé.

Fixez correctement dès le début les conditions de la location (début et fin du contrat, nature des services demandés, horaire de « travail », désignation de la pièce mise à disposition et charges locatives).

Participez aux entretiens de location avec votre proche. Il est indispensable que vous soyez suffisamment en confiance pour confier votre proche à un inconnu et surtout que ces derniers s’entendent bien. Si vous avez le moindre doute, n’hésitez pas à refuser le candidat.

Quelle aide aux aidants de personnes âgées ? Quelles sont les conditions d’attribution de l’APA ? Quels sont les besoins des personnes âgées à domicile ? Autant de questions que les aidants familiaux se posent sans forcément trouver de réponses malgré parfois de très longues recherches ! Sur l’Atelier des Aidants, vous avez enfin accès à un portail unique qui centralise tout ce que vous recherchiez, informations comme actualités, qui vous donne accès à un forum des aidants ainsi qu’à un espace personnel pour vous aider à bien vous organiser.