Alimentation de la personne âgée

Alimentation de la personne âgée

La croyance populaire a tendance à dire qu’on a moins besoin de manger avec l’âge. La réalité est toute autre : nous avons toujours les mêmes besoins !

L’alimentation est notre première médecine. A ce titre, en tant qu’aidant, vous devez y porter une attention particulière ainsi qu’à l’hydratation, le poids et l’activité de votre aidé(e).

Ce sont les 3 points essentiels à surveiller.

Le poids :

Veillez à ce que votre aidé se pèse régulièrement. Notez le poids pour surveiller l’évolution au cours des semaines et des mois. Une perte d’un ou deux kilos en une semaine peut révéler une déshydratation. A contrario une prise de kilos peut être due à une rétention d’eau.

Si l’écart de poids est lissé sur un mois, cela peut venir d’un problème d’alimentation. En cas de perte de poids, il est important de se poser les bonnes questions. La personne aidée fait-elle toujours ses courses ? A-t-elle toujours de l’appétit ? A-t-elle des problèmes pour manger ou de digestion ? Est-ce un problème de moral ?

Si la personne prend du poids de manière inhabituelle, cela peut être à cause d’un manque d’activité. Cela peut impacter sa mobilité et par conséquence sa vie sociale.

Dans tous les cas, le médecin de proximité est à consulter sans hésitation.

L’hydratation :

Certaines personnes ressentent de moins en moins la soif avec l’âge, ce qui peut amener à des risques de déshydratation. Ces problèmes sont d’autant plus importants pendant l’été. Il faut donc veiller à ce que votre aidé ai le réflexe de boire régulièrement, même sans soif.

L’hydratation peut se faire tout au long de la journée lors des 3 repas principaux. Si le senior a un petit appétit, l’apport d’eau par les aliments est d’autant plus réduit. Il faut donc penser aux jus de fruits, aux soupes et aux tisanes.

Activité et manque d’appétit :

Rester actif :

Garder une activité physique régulière, outre les bienfaits évident sur le corps, stimulera la faim. Continuer de faire ses courses soi-même, jardiner, faire des promenades quotidiennes est une bonne base pour entretenir sa forme et son appétit.

Il existe aussi différents sports adaptés aux séniors comme la natation, le vélo, la gym, le streching, le yoga ou encore le Tai-chi-chuan. En effet, l’important n’est pas l’intensité mais la régularité de l’activité physique.

Les médicaments :

Parfois, certains médicaments peuvent couper l’appétit, surtout s’ils sont pris avant les repas. Renseignez-vous auprès du pharmacien si la prise de médicaments peut être décalée ou demandez au médecin traitant s’il peut remplacer certaines prescriptions.

Le dialogue :

Le manque d’appétit peut aussi arriver avec une perte de moral, une démotivation ou une lassitude de certains repas. La diminution avec l’âge du gout et de l’odorat peut aussi peser dans la balance. Il est important d’en parler avec votre aidé pour mettre des mots sur le ressenti et retrouver le plaisir du repas.

Quelle aide aux aidants de personnes âgées ? Quelles sont les conditions d’attribution de l’APA ? Quels sont les besoins des personnes âgées à domicile ? Autant de questions que les aidants familiaux se posent sans forcément trouver de réponses malgré parfois de très longues recherches ! Sur l’Atelier des Aidants, vous avez enfin accès à un portail unique qui centralise tout ce que vous recherchiez, informations comme actualités, qui vous donne accès à un forum des aidants ainsi qu’à un espace personnel pour vous aider à bien vous organiser.