scolarisation-enfant-handicap

La scolarisation des enfants porteurs de handicap en France

Infographie-enfant-scolarisationC’est la rentrée ! On estime aujourd’hui le nombre d’enfants porteurs de handicap scolarisés à 380 000, un chiffre qui a beaucoup évolué au fil du temps, grâce aux efforts du gouvernement.

L’Atelier des Aidants vous propose de découvrir leur situation en quelques chiffres clés.

Leur situation actuelle

300 815 enfants et adolescents sont scolarisés dans un établissement public et/ou privé en France. 172 145 dans le premier degré et 128 670 dans le second degré. Les unités d’enseignement au sein d’établissement médico-sociaux ont accueilli plus de 70 000 élèves et 7 700 enfants ont suivi une scolarisation dans l’enseignement agricole.

Les dispositifs d’accompagnement scolaire déjà en place

Afin de leur apporter du soutien, plusieurs dispositifs d’aide ont vu le jour, grâce à la fameuse loi du 11 février 2005. Cette dernière donne droit à tout enfant en situation de handicap, la possibilité de s’inscrire dans un établissement ordinaire près de chez lui.

Toutefois, si l’état de l’enfant nécessite un encadrement spécifique, avec la présence d’un enseignant spécialisé, d’autres méthodes peuvent lui être proposées, notamment : l’unité localisée pour l’inclusion scolaire (Ulis). Sous la direction d’un professeur spécialisé, ce dispositif permet l’accueil d’élèves porteurs de troubles compatibles dans une classe de 12 enfants maximum.

L’objectif est d’apporter à l’enfant toutes les conditions favorables à une bonne scolarisation en évitant un isolement du reste de ses camarades. Pour certains cours, il pourra rejoindre une classe ordinaire avec un accompagnement adapté selon ses besoins.

Ils sont présentement 30% d’élèves scolarisés à avoir l’appui de ce type de dispositif, de l’école au lycée.

Des accompagnants dédiés aux élèves en situation de handicap

En plus des aménagements scolaires, l’élève souffrant d’un trouble spécifique peut obtenir une aide personnalisée, par exemple, l’intervention de personnels chargés de l’accompagnement des élèves en situation de handicap (AESH). Ces agents contractuels de l’État, qui travaillent sous le contrôle d’un enseignant, s’occupent des élèves afin de favoriser leur autonomie.

Leur activité s’étend sur trois domaines :

  • les tâches de la vie quotidienne ;
  • la formation (éducation, culture, sport et art) ;
  • les interactions sociales.

On distingue aussi deux catégories d’interventions :

  1. l’aide humaine individuelle apporte aux enfants en situation de handicap, qui ont besoin d’une attention continue, un accompagnement personnalisé. Elle est mise en place si l’aide mutualisée ne parvient pas à satisfaire leurs attentes ;
  2. l’aide humaine mutualisée est proposée aux enfants qui ne demandent pas une attention soutenue. Un assistant d’éducation prend alors en charge collectivement plusieurs élèves handicapés.

45% des élèves avec un trouble physique et/ou mental bénéficient actuellement de l’aide de 80 000 accompagnants.

L’éducation est un droit fondamental et avoir un handicap ne doit pas être un obstacle à l’opportunité d’évolution et de formation qui s’offre aux enfants.

Partagez cet article