5 athlètes qui nous inspirent

Portrait de : 5 athlètes français qui nous inspirent

Le 13 avril dernier, nos athlètes paralympiques français ont reçu les honneurs à l’Elysée après s’être particulièrement illustrés aux jeux de Peyongchang avec pas moins de 20 médailles remportées, dont 4 en or pour Marie Bochet.

L’Atelier des Aidants vous propose de découvrir le parcours de quelques sportifs français qui ont marqué et marquent encore le monde de leurs exploits.

Guy Amalfitano, le « kangourou »

A seulement 17 ans, Guy Amalfitano perd sa jambe droite à cause d’un cancer virulent qui aurait pu l’emporter. C’est pendant sa convalescence qu’il voit un reportage sur un jeune canadien, Terry Fox, lui aussi amputé d’une jambe et qui décide de traverser le Canada.

Ce reportage redonne espoir au jeune homme qui se lance alors dans le sport. D’abord dans le ski où il rejoint l’équipe de France handisport et dispute ses premiers Jeux Olympiques à Calgary en 1988. Puis dans la course en béquille où il développe une technique particulière qui lui vaudra le surnom du ‘’Kangourou’’.

En 2011 et 2013, il réalise deux fois le tour de France, 4000 km en béquille sur 19 jours.

Il ne s’arrête pas là, en 2015, en 2016 et en 2017 il participe à la « verticale de la Tour Eiffel » où il tente d’en gravir les 1665 marches le plus rapidement possible. Son score en 2017 est de 17 minutes seulement !

Toujours en 2017 et en hommage à Terry Fox qui n’avait pu aller au bout de son périple, il décide de traverser lui aussi le Canada. Il en parcourra les 7100 km en 172 jours, toujours en béquille et sur un pied. Ce véritable exploit est aujourd’hui en cours d’homologation au Guinness des records.

Philippe Croizon, « Plus fort la vie »

A 26 ans, Philipe Croizon perd ses deux bras et ses deux jambes dans un accident avec une ligne électrique de 20 000 volts.

Quelques années plus tard et plus de 100 heures d’opération, il décide de traverser la Manche à la nage. Il réalisera cet exploit à 42 ans en un peu plus de 13 heures.

Le handicap ne l’arrête pas et il décide même d’y retourner, cette fois pour relier (toujours à la nage) les 5 continents en 100 jours. Il bat également le record de plongée en profondeur pour une personne amputée des 4 membres en touchant le fond de la piscine la plus profonde du monde à 33 mètres de profondeur.

Le 13 novembre 2015, Philippe Croizon déclare vouloir courir le rallye Dakar 2017. Il y participera dans un véhicule adapté qui lui permettra de prendre le volant et terminera à la 48ème place.

Par ses nombreuses apparitions télévisées et son humour à toute épreuve, Philippe Croizon est aujourd’hui une des figures phare du handicap et inspire les plus jeunes, à l’instar de Théo Curin, jeune athlète handisport de 15 ans, qui se qualifie en 2015 pour les mondiaux handisport de Glasgow, avec pour modèle Mr. Croizon.

Jean-Baptiste Alaize, le jeune athlète que rien n’arrête

C’est à l’âge de 3 ans que Jean-Baptiste Alaize est amputé de sa jambe à la suite d’une agression lors de la guerre civile du Burundi, son pays d’origine. Adopté à 7 ans par un couple de Montélimar, il sera ensuite appareillé et commencera rapidement une grande carrière dans l’athlétisme.

En effet, à seulement 21 ans il devient quadruple champion du monde et recordman de saut en longueur dans la catégorie des moins de 23 ans. En 2011 il est sélectionné pour la première fois en équipe de France Élite et participe aux Championnats du monde handisport de Nouvelle-Zélande où il arrive 6ème en saut en longueur et 8ème au 200m.

Tristan Mouric, l’irréductible

Amputé d’un bras et d’une jambe à la suite d’un accident de moto, le jeune homme est le sportif handicapé à avoir obtenu autant de distinctions au cours d’une carrière.

Triple champion du monde de cyclisme, il est également reconnu comme l’un des plus grands skieurs alpins handisports au monde. En 1989 avec Jeannie Longo il bat le record du monde de distance parcouru en 1 heure. Il participe aux jeux d’hiver et d’été, en ski alpin et cyclisme et ramène 11 médailles dont 7 en or.

En 2006 il reçoit l’Ordre National du Mérite et compte à son actif pas moins de 173 victoires en ski alpin et cyclisme ce qui lui a valu le surnom d’« Irréductible ».

Alain Akakpo, de l’or aux Invictus Games

C’est en 2005, alors qu’il vient d’entrer chez les parachutistes de la marine, qu’il perd son avant-bras droit à cause d’une grenade défectueuse. Le jeune homme passionné de sport de combat se lance alors dans la boxe handisport où il devient champion de France.

En 2010 il découvre l’athlétisme et participe aux Jeux Paralympiques de Londres avec une 4ème place au saut en longueur. Il est membre de l’équipe de France paralympique de taekwondo depuis janvier 2017. En 2017, il remporte également deux médailles en or et deux en argent lors des Invictus Games de Toronto dont le slogan est « je suis le maître de mon destin, je suis le capitaine de mon âme ».

 

Prochainement ce sera Damien Seguin, 39 ans, qui s’élancera sur la Route du Rhum sur un voilier de plus de 18 mètres. Une étape importante vers son objectif : le Vendée Globe 2020. Il sera le premier handisport engagé dans cette catégorie (les bateaux de 60 pieds) à réaliser la Route du Rhum.

 

Aidants, la France compte de nombreux sportifs handisports qui nous inspirent ! N’hésitez pas à relater leurs exploits dans notre forum des aidants.

 

Sources images : le parti dans rire.Overblog, Sud-ouest, Le parisien, UNSS, Cœur Handisport.

Partagez cet article