portrait-professionnels

Portrait de 4 travailleurs en situation de handicap engagés

Quelques semaines après le Duo Day qui a permis à plus de 4 000 personnes en situation de handicap de faire leurs preuves en entreprise, L’Atelier des Aidants souhaite vous présenter le portrait de 4 travailleurs en situation de handicap bien déterminés à faire changer le regard des autres et de l’entreprise sur les capacités des travailleurs handicapés !

Eric Molinié : Secrétaire Générale de Dalkia

Eric Molinié est atteint d’une myopathie qui l’a rapidement contraint à rester dans un fauteuil roulant. Diplômé de HEC Paris, il est confronté à la peur et aux préjugés sur le handicap dans ses différents entretiens : « J’ai compris que, bien souvent, les discriminations se nourrissent de stéréotypes aussi faux que bien ancrés. Et c’est en luttant contre l’ignorance qu’on peut faire tomber ces discriminations ».

C’est finalement la Banque Indosuez qui, la première, lui donnera sa chance avant d’intégrer le groupe EDF, où il est d’abord conseiller du Président d’EDF sur le handicap, puis sur les questions économiques et directeur adjoint du développement durable du groupe. Il a également été président de la Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l’Égalité (HALDE de 2010 à 2011), vice-président de l’Association des paralysés de France (APF) et de l’Association française contre les myopathies (AFM-Téléthon). Entre 2011 et 2013 il est également président du SAMU social et devient en 2018 secrétaire Général de Dalkia (filiale EDF).

Au travers de son parcours nous pouvons bien entendu comprendre les difficultés d’accès à l’emploi des personnes en situation de handicap, à plus forte raison quand le handicap est visible, mais il nous montre aussi que la détermination paye et que le handicap ne doit plus être un obstacle lorsque les compétences sont là.

Michaël Jeremiasz : n°1 mondiale de tennis, “Comme les Autres” et “Handiamo !”

Michaël Jeremiasz devient paraplégique suite à un accident de ski en 2000. Loin de se laisser abattre, il entame une carrière de tennisman professionnel en fauteuil et remporte le Dutch Open la même année. N°1 mondial en double en 2004 il devient N°1 mondial en simple l’année suivante. Il participera à 4 Jeux Olympiques dont il rapportera 1 médaille d’or en 2008, 1 médaille d’argent et deux de bronze. Michaël Jeremiasz fut également le porte-drapeau de la délégation française aux jeux de Rio en 2016.

À la suite de ces jeux il mettra fin à sa carrière professionnelle mais ne restera pas longtemps sans rien faire. En effet, depuis 2011 il est à la tête d’Handiamo ! une société qu’il gère avec son frère et son entraineur et qui est destinée à l’accompagnement des sportifs paralympiques, à l’organisation d’événements sportifs et de conférences autour du handicap. Toujours en 2011 il fonde avec sa femme et son frère une association : “Comme les autres”, qui organise « des séjours sportifs à sensations fortes pour personnes à mobilité réduite », mais qui accompagne également des « personnes handicapées suite à un accident de la vie dans leur parcours de reconstruction, leur proposant un accompagnement social énergique, en permanence dynamisé par la pratique d’activités à sensations fortes ».

Louis Debouzy : fondateur d’Amabilis aide à la personne

C’est à 8 ans que Louis Debouzy déclare une myopathie qui l’obligera à rester dans un fauteuil roulant. Étudiant en finance et stratégie à Sciences Po, il restera insatisfait des prestations d’assistance qui lui sont proposées pour les gestes du quotidien. Son tempérament entrepreneur l’encouragera à fonder sa propre société de services à la personne alors qu’il n’a que 24 ans.

Sur un critère de qualité et d’exigence, sa société Amabilis se positionne comme acteur incontournable de l’aide à domicile de qualité dans toute la France.

Son conseil : « soyez acteur de votre vie, tout le temps, partout. Soyez capricieux et impatient, engagez-vous dans l’action sans attendre. L’action crée un cercle vertueux ».

Vincent Ferry : PDG de Clair de Lorraine

C’est à 23 ans que Vincent Ferry acquiert l’entreprise Clair de Lorraine avec comme ambition de fédérer les artisans et de faire rayonner sa région.

Mais en 2008, des suites d’un accident de moto, il perd l’usage de ses membres et devient tétraplégique. Cette nouvelle situation de handicap aurait pu le décourager mais le PDG de Clair de Lorraine décide de changer sa perception du handicap, de le prendre comme un tremplin et un vecteur d’opportunité. Il mobilise ainsi toute sa volonté et celle de ses collaborateurs pour poursuivre son activité qui aujourd’hui est florissante.

Fort de son expérience, Vincent Ferry souhaite aujourd’hui la partager avec d’autres chefs d’entreprise afin de faire changer le regard sur le handicap : « Je peux témoigner qu’il y a une vie avec le handicap ».

 

L’incroyable parcours de ces hommes doit inspirer la société, montrer qu’une insertion dans le monde du travail est possible, qu’il y a une place pour chacun et faire changer le regard sur le handicap, au même titre que des initiatives telles que le Duo Day.

N’hésitez pas à partager l’expérience professionnelle de votre proche sur notre forum des Aidants.

Sources Images: Les Echos.fr, l’Opinion.fr, Fédération Française de Tennis, La Croix.

Partagez cet article