Village Alzheimer

Le premier village Alzheimer de France

Au stade avancé de la maladie d’Alzheimer et lorsque le maintien à domicile n’est plus possible, il faut parfois envisager l’entrée de son proche en établissement spécialisé. Malheureusement, le manque de personnel, de places ou le prix de l’hébergement ne le permet pas toujours. Face à l’épuisement des aidants et à l’urgence de créer des alternatives aux EHPAD, des initiatives se développent.

C’est le cas du tout premier village Alzheimer de France qui devrait ouvrir ses portes d’ici le début de l’année 2020. Accueilli dans la ville de Dax (40) et inspiré de celle de De Hogeweyk aux Pays-Bas, il pourra héberger 120 personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer.

L’Atelier des Aidants vous en dit plus sur cet ambitieux projet.

Un village adapté pour offrir une vie ordinaire aux résidents

Loin de l’image de l’établissement fermé, le village s’étend sur un parc paysagé de près de 5 hectares, sans clôtures ni barrières. Largement équipé en commerces, jardins et parcs, les résidents pourront y mener une vie proche de la normalité, sans avoir à rester cloisonné à une chambre ou devant la télévision :

Les personnes démentes vont mener une vie active. Elles trouveront une forme d’intégrité, sociale, humaine. Elles feront leurs courses, iront chez le coiffeur, au bistrot, au resto, au théâtre. Elles prendront du plaisir. Ce qui constitue une forme de thérapie extraordinaire” affirme Jean-François Dartigues, Professeur au CHU de Bordeaux.

Directement inspirées de l’architecture locale, 16 maisonnées de 300 m² sont réparties en 4 quartiers thématiques et peuvent accueillir entre 7 et 8 personnes. Entièrement adaptées aux contraintes liées au grand âge, elles ne manquent néanmoins pas de respecter l’autonomie et l’intimité des résidents, qui auront chacun leur chambre et salle de bains privative.

Le village n’en oublie cependant pas les aidants et la famille qui, le temps d’une visite ou d’un court séjour, pourront être hébergés dans l’un des 10 studios qui leur sont réservés.

Une offre de soins alternative

Les personnes malades sont souvent soumises à un traitement médicamenteux important. Le Village Landais Alzheimer prend le parti de développer une approche différente et des thérapies expérimentales par le biais d’activités stimulantes qui permettront aux résidents de limiter leur consommation de médicaments, mais aussi de ralentir le déclin de leurs capacités cognitives.

L’accompagnement sera entièrement centré sur le patient, dans le respect de son rythme et de sa personne. Si visuellement aucune blouse blanche ne sera visible, les 120 résidents seront encadrés par autant de professionnels médecins, infirmiers, gérontologues, psychologues, ergothérapeutes… qui en assureront le suivi en continu.

Une cinquantaine d’associations auront aussi l’occasion d’animer la vie du village au travers d’activités variées (peinture, chant, jardinage, lecture…) tout en profitant des infrastructures présentes dans le village.

 

Aidants, que pensez-vous de ce projet ? N’hésitez pas à exprimer votre avis sur notre page Facebook.

Partagez cet article