Flash santé JANVIER

Flash santé du mois de Janvier

Des acides gras pour booster la récupération post-AVC

Nous savons aujourd’hui qu’un accident vasculaire cérébral a des conséquences sur le microbiome intestinal, lui-même responsable de la récupération du cerveau. Lorsqu’il est endommagé, le rétablissement est plus long, plus difficile ou incomplet.

Une équipe de chercheurs de la Ludwig Maximilians Universität (LMU) suggère qu’une alimentation enrichie en acides gras à chaîne courte (acétate, propionate et butyrate) permet d’améliorer et d’accélérer la récupération post-AVC.

En savoir plus >

Un bandage osseux qui accélère la cicatrisation

L’équipe de la Duke University (Caroline du Nord) a mis au point un nouveau dispositif de soins pour les fractures. Après avoir constaté les propriétés sur la reconstruction osseuse de l’adénosine, les chercheurs ont réussi à piéger la molécule sur le site de la fracture pour la maintenir jusqu’à la cicatrisation et ainsi accélérer et améliorer le processus de cicatrisation.

Des applications adaptées à la consolidation des os chez les personnes âgées sont en cours de réflexion, notamment pour pallier l’ostéoporose ou la fragilité osseuse liée à l’âge.

En savoir plus > 

Un nouveau marqueur pour prédire l’efficacité de l’immunothérapie

Même s’ils ne sont pas sans conséquence sur l’organisme, les traitements basés sur l’immunothérapie ont considérablement amélioré la prise en charge des patients atteints de cancer. S’ils ne sont pas toujours efficaces (25% d’échec), il sera bientôt possible de le prédire grâce aux lymphocytes B (les globules blancs qui produisent les anticorps).

Alors que leur abondance était plutôt vue comme un mauvais signe, 3 études récemment publiées dans la revue Nature concluent que les agrégats de cellules, riches en lymphocytes B, présent dans l’environnement immédiat des tumeurs pourraient être de bons marqueurs de l’efficacité de l’immunothérapie.

En savoir plus > 

La protéine qui pourrait dévorer Alzheimer

La recherche montre que l’élimination de certains déchets dans le cerveau est régulée par la protéine CD33. Un allèle protecteur de CD33, plus rare, confère à ses porteurs une protection contre la maladie d’Alzheimer.

En effet, si moins de 10% de la population possède cette version protectrice, en la reconfigurant génétiquement, il apparaît possible de relancer ou d’accroître le processus de nettoyage des plaques neurodégénératives responsables de la maladie.

En savoir plus > 

Un patch qui alerte l’aidant en cas de trouble de la déglutition

Des millions de personnes souffrent de troubles de la déglutition. Il n’est pas rare de les constater chez les personnes âgées ou les porteurs de trisomie 21, c’est pourquoi des experts du Purdue’s College of Engineering ont conçu un patch autocollant à fixer sur le cou.
Ce dispositif, connecté à un émetteur, mesure et enregistre l’activité musculaire associée à la déglutition. Les informations sont ensuite transmises à l’aidant et au médecin qui pourra l’analyser si besoin.

En savoir plus >

vaccin

Un vaccin qui immunise contre Alzheimer

Même si rien de concret n’a encore abouti, plusieurs recherches démontrent l’efficacité d’un vaccin contre la maladie d’Alzheimer sur des souris. Alors que d’autres se focalisaient soit sur les plaques amyloïdes soit sur la protéine Tau, ce vaccin cherche à en immuniser les patients en une seule et même injection.

En savoir plus > 

Atol présente des lunettes pour dyslexiques

En moyenne, deux enfants par classe sont dyslexiques. Ce trouble touche 10% de la population mondiale. La start-up Abeye, pépinière incubée d’Atol, a planché durant deux ans pour mettre au point les nouvelles Atol Dys, présentées au salon CES de Las Vegas. Ces lunettes intelligentes, dotées d’un filtre spécial, évitent la superposition des lettres et permettent ainsi de compenser les difficultés de lecture et d’écriture des enfants dyslexiques.

En savoir plus >

Partagez cet article