Flash santé octobre

Flash santé du mois d’octobre

Troubles dys, hyperactivité, troubles de l’attention… plus de risques de déclencher la maladie de Parkinson

trouble-dys

Des chercheurs de l’université de l’Utah ont démontré que les personnes hyperactives avaient deux fois plus de risques de déclencher la maladie de Parkinson que les autres. Ce risque se révèle encore plus élevé en cas de traitement par Ritaline (trouble dys), Adderall (TDAH et narcolepsie) ou encore Focaline (TDAH).
Sur 100 000 jeunes hyperactifs, entre 1 et 9 risquent de développer la maladie de Parkinson avant l’âge de 50 ans.

Source : Santé Magazine www.santemagazine.fr

Accident, AVC, Parkinson : un dispositif pour vous faciliter la marche

accident-avc-parkinson

Les victimes d’accidents de la route, d’AVC ou les malades de Parkinson pourront bientôt retrouver leur mobilité grâce à un petit boîtier à poser à côté de l’oreille. Ce dernier fonctionne sur le principe de la stimulation rythmique auditive. Lorsque l’appareil détecte que vous avez de la difficulté à marcher, il émet des sons en rythme qui vont vous aider à cadencer votre pas et à retrouver une marche fluide.

« La stimulation ne se fait que si nécessaire. […] À l’usage, la personne ne se rend plus compte de son action et bénéficie totalement des effets de la stimulation en vivant normalement […]. Nous pouvons améliorer la qualité de marche de nos clients de 20 à 30 % selon les cas avec une augmentation de longueur du pas. » Jordan Miron, fondateur de Resilient Innovation.

Source : handirect www.handirect.fr

L’éponge de mer contre la mucoviscidose, Alzheimer, la trisomie 21 et la polykystose

eponge-mer

À l’occasion de la semaine internationale des sciences et technologies de la mer, une entreprise du Finistère s’est penchée sur le cas de l’éponge de mer. Depuis des milliers d’années, cet organisme produit de la leucetta, une molécule qui, une fois synthétisée, bloque les protéines impliquées dans la maladie d’Alzheimer, la trisomie 21, mais également la polykystose ou la mucoviscidose.

La société cherche à créer des patchs pour améliorer le quotidien des malades. Les premiers tests cliniques doivent commencer en 2020.

Source : Ouest France www.ouest-france.fr

Travailler sur l’intestin pour soigner l’autisme

trouble-intestin

De récentes études ont montré que certaines maladies comme les cancers, Alzheimer, Parkinson, la schizophrénie ou encore l’autisme, pourraient être expliquées par des dérèglements du microbiote.
Des chercheurs se sont penchés sur le cas des personnes autistes et révèlent que leur flore intestinale est légèrement différente. Par conséquent, restaurer l’équilibre de leur microbiote par une adaptation du régime alimentaire ou la prise de probiotiques pourrait diminuer les symptômes et faciliter le quotidien des personnes autistes.

Source : The Conversation theconversation.com

La parodontite pourrait accélérer la maladie d’Alzheimer

parodontite alzheimer

Des chercheurs de l’Université d’Illinois, aux États-Unis, défendent la thèse selon laquelle l’exposition à une bactérie responsable de la parodontite (maladie des gencives) pourrait accélérer le développement de la maladie d’Alzheimer.

Après l’exposition répétée de souris à la bactérie, les chercheurs ont observé une augmentation significative de la quantité de plaques amyloïdes (responsable du déclin cognitif et de la maladie d’Alzheimer) dans leurs cerveaux. Les personnes atteintes de parodontite doivent donc être particulièrement vigilantes aux troubles cognitifs et à leur hygiène bucco-dentaire.

Source : Pourquoi docteur www.pourquoidocteur.fr

Une femme sur deux risque d’être victime de la maladie de Parkinson

Une étude néerlandaise révèle que, si le risque de déclencher un AVC ou des maladies neuro-dégénératives (comme Parkinson ou Alzheimer) augmente avec l’âge, il est également différent selon le sexe. Les femmes sont ainsi plus exposées que les hommes au risque de développer certaines pathologies.
Pour les AVC, la démence et Parkinson, près d’une femme sur deux pourrait en être victime au cours de sa vie contre un homme sur trois.

Source : Femme Actuelle www.femmeactuelle.fr

Partagez cet article