Flash santé aout

Flash santé du mois d’août

Faire la sieste pour lutter contre Alzheimer

sommeil

Des chercheurs américains ont découvert que faire des siestes en journée pourrait être un signe avant-coureur de la maladie d’Alzheimer. En effet, cette dernière en s’attaquant au cerveau provoquerait des somnolences et donc le besoin de faire la sieste.

Nos travaux montrent clairement que les régions du cerveau favorisant l’éveil dégénèrent en raison de l’accumulation de protéines tau – et non de protéine amyloïde – dès les premiers stades de la maladie”, a déclaré la professeure Lea T. Grinberg.

Voir l’article complet sur Santé magazine

Le porc : avenir des greffes de cœur ?

Le chirurgien britannique Terence English (un des pionniers de la transplantation cardiaque) est actuellement en train de tester la greffe de rein de porc chez l’humain. Si cette opération est une réussite, alors nous pourrions transplanter des cœurs de porc chez l’homme d’ici 3 ans.

Pour rappel, plus de 700 personnes en France sont encore en attente d’une greffe de cœur, des milliers à l’échelle du monde. La greffe de cœur de porc représente donc un réel espoir pour les malades et une grande avancée pour la médecine. S’il est déjà possible de bénéficier d’une greffe issue du porc (os, gencive, muscles, etc.) il s’agirait d’une première au niveau cardiaque.

 Voir l’article complet sur 20 minutes

L’infection urinaire : déclencheur majeur d’AVC

Une équipe de chercheurs New-yorkais a découvert que les infections urinaires étaient un déclencheur majeur d’AVC. Si l’on savait déjà que les accidents vasculaires-cérébraux étaient provoqués par des infections, ils ont mis à jour le fait que le risque dans les 30 jours suivant une infection urinaire était plus de 3 fois supérieur à celui des autres types d’infections.

Il convient donc d’être particulièrement vigilant avec ce genre de pathologie et ne pas hésiter à aller voir un spécialiste.

Retrouvez l’article complet sur santelog

La neuromodulation contre l’épilepsie résistante aux médicaments

ia-alzheimer

Les crises d’épilepsie sont en générales bien contrôlées grâce à la prise d’un traitement médicamenteux personnalisé. Pour autant, 15 à 40% des patients sont résistants aux médicaments et ne parviennent pas à réguler leurs crises.

Une équipe de recherche de l’Université de l’Alabama annonce que la neuromodulation pourrait leur venir en aide. Si le réglage est complexe pour suivre au mieux la sensibilité du patient, une réduction moyenne de 60% des crises a été observée.

Lire l’article complet sur santelog

Une super pilule contre la douleur, l’hypertension et le cholestérol

antibiotique

L’idée d’une « super pilule » pouvant lutter contre plusieurs pathologies n’est pas nouvelle, mais une récente étude, publiée par la revue médicale The Lancet, a permis d’évaluer son efficacité.

Ainsi, une pilule contenant des médicaments contre l’hypertension, le cholestérol et de l’aspirine a été testée sur 7 000 personnes entre 50 et 75 ans et a permis de démontrer une réduction du risque d’accidents cardiovasculaires de l’ordre de 34 %.

« Plus des trois quarts des 18 millions de personnes qui meurent de maladies cardiovasculaires chaque année vivent dans des pays à revenus faibles ou intermédiaires, rappelle le Docteur Nizal Sarrafzadegan, de l’Université des sciences médicales d’Ispahan et co-auteur de l’étude. La stratégie d’une multi-pilule, de bas prix, si elle était adoptée à grande échelle, pourrait jouer un rôle clé dans la réalisation de l’objectif ambitieux des Nations Unies : réduire la mortalité prématurée due aux maladies cardiovasculaires d’au moins un tiers d’ici 2030« , estime-t-il.

Lire l’article complet sur Sud ouest

Des amis contre Alzheimer

Une étude de grande ampleur a permis de mettre en évidence l’effet positif des relations sociales, sur le retardement de l’apparition des symptômes de déclin cognitif chez de nombreux patients.

Avoir des amis ou une vie sociale épanouie permettrait donc de lutter efficacement contre la maladie d’Alzheimer. A contrario, la solitude (dont souffrent malheureusement bien souvent nos aînés) tendrait à l’accélérer.

Retrouver l’article sur le figaro

Partagez cet article