Maternelle

Maternelle

Premiers pas :

Ça y est, il est temps pour votre enfant de découvrir sa première école. La maternelle est une étape importante dans l’apprentissage de la sociabilisation. En tant que parent, vous vous posez beaucoup de questions pour adapter la scolarité à son handicap.

Ce que dit la loi : « Chaque école maternelle à vocation à accueillir tous les enfants, quels que soient leurs besoins. Les parents d’un enfant en situation de handicap peuvent demander l’inscription en maternelle dès l’âge de 2 ans. »

La réalité du terrain est parfois différente. Certaines maternelles peuvent se montrer réticentes face au handicap, que cela vienne de la part des enseignants manquants de formations ou tout simplement de l’école manquant de moyens logistiques. Il est important de bien cerner les responsabilités de chacun et de définir les besoins pour transformer un travail d’équipe en belle réussite.

Bien débuter :

Tout commence par la reconnaissance du handicap. Pour cela, vous devez contacter la MDPH. Cette démarche peut prendre plusieurs mois, il faut donc s’en occuper le plus tôt possible.

Pour en savoir plus : Reconnaissance du handicap de mon enfant

Une fois la reconnaissance établie, vous pourrez développer le PPS (projet personnalisé de scolarisation).  Épaulé par la MDPH et son équipe pluridisciplinaire, vous allez pouvoir définir ensemble les éventuels besoins matériels et/ou humains pour faciliter la scolarisation de votre enfant. (Aménagement du cadre, auxiliaire de vie scolaire…)

C’est aussi par ce biais que vous pourrez décider de la structure scolaire la mieux adapté au handicap de votre enfant (Maternelle, ULIS, IME…) ainsi que des aides comme les SESSAD qui apporteront un soutien spécialisé.

Pour en savoir plus :  les SESSAD

Ce dossier suivra votre enfant pendant toute sa scolarité et sera révisé à chaque changement majeur ou évolution du handicap.

Pour en savoir plus : Tout sur le PPS 

Quelle scolarisation pour quel handicap ?

Selon le type et l’importance du handicap, les structures de maternelles classiques ne sont pas toujours adaptées. C’est avec l’aide de la MDPH, pendant la création du PPS, que vous serez orienté au mieux vers la structure la plus adaptée à la scolarité de votre enfant.

La maternelle :

L’école du quartier est par défaut la structure dont dépend votre famille. L’inscription se fait par la mairie qui vous délivrera un certificat d’inscription. Muni de ce certificat, vous pourrez vous rendre directement à l’école et sensibiliser les équipes aux besoins de votre enfant et définir ensemble les besoins d’aides ou d’aménagements supplémentaires. (AVS, SESSAD…)

Les AVS :

Les AVS ou Auxiliaires de Vie Scolaire interviennent dans les maternelles et les Ulis pour aider l’enfant porteur de handicap dans sa scolarité. Il y a deux types d’AVS, les auxiliaires à fonction collective (AVS-co) qui sont en charge d’un groupe d’élèves et les auxiliaires à fonction individuelle (AVS-i) qui sont en charge d’un enfant en particulier.

Véritable support aux équipes scolaires, elles soulagent l’enseignant en aidant les enfants porteurs de handicap dans leurs déplacements, dans le développement de leur autonomie, dans l’installation et la manipulation du matériel…

Les Ulis école :

Quand une maternelle standard n’est pas adaptée, il existe les ULIS école, Unités Localisées pour l’Inclusion Scolaire (anciennement appelé CLIS). Installée dans une maternelle et sous la responsabilité du chef d’établissement, elles proposent des classes réduites à 12 élèves maximum. Elles permettent de mettre en place des adaptations pédagogiques adaptées sans isoler les enfants porteurs de handicap.

En accord avec le PPS, la majorité des élèves d’Ulis peuvent participer à certaines classes ordinaires ainsi qu’aux différentes activités scolaires et périscolaires selon le type de handicap.

Les IME :

Quand le handicap de l’enfant nécessite une attention médicale particulière, c’est vers les IME (ou Instituts Médico-Éducatifs) qu’il faut s’orienter. Ces structures proposent une scolarité adaptée autour des soins nécessaires en adaptant le rythme scolaire à l’enfant. Elles proposent une prise en charge complète ou partielle des élèves (Internat, semi-internat ou externat). Il existe différentes catégories d’IME spécialisées selon le type de handicap (troubles des fonctions cognitives, polyhandicap, handicap auditif et visuel…)

Les SESSAD :

Les SESSAD (service d’éducation spéciale et de soins à domicile) ne sont pas vraiment des établissements scolaires mais plutôt une équipe spécialisée mobiles qui intervient à domicile et dans les maternelles ainsi que les ULIS pour apporter un soutien spécialisé aux enfants.

Pour en savoir plus : Les SESSAD

 

Quel document remplir ?

Etre aidant d’un enfant en situation de handicap ou d’un enfant malade peut rapidement devenir un véritable parcours du combattant ! Labyrinthe administratif, manque d’informations pertinentes et fiables, jargon juridique pas toujours compréhensible… Avec l’Atelier des Aidants, vous ne perdez plus de temps à rechercher ce dont vous avez besoin. Nous avons centralisé pour vous l’ensemble de ces informations afin de vous épauler dans votre rôle d’aidant familial. Un sujet que vous aimeriez voir traiter ? Dites-le nous sur notre forum des aidants !