Tout savoir sur les “troubles dys”

Tout savoir sur les “troubles dys”

Même s’il est difficile de trouver des chiffres fiables sur les troubles dys par manque d’étude, on estime que 6 à 8% de la population présente ces troubles. On parle beaucoup de la dyslexie mais il existe en réalité plusieurs types de troubles dys.

L’Atelier des Aidants vous propose un article complet sur le sujet.

Qu’est-ce qu’un trouble dys ?

Les troubles cognitifs spécifiques communément appelés « troubles dys » apparaissent pendant l’enfance. En tant que proche aidant, il est important de les dépister le plus tôt possible car ils affectent le processus d’apprentissage et peuvent entraîner des répercussions sur la vie scolaire et sociale puis tout au long de la vie professionnelle et affective de la personne touchée.

Ces troubles apparaissent de façon innée, la plupart du temps, mais peuvent aussi apparaître à la suite d’un traumatisme crânien ou d’une tumeur cérébrale.

Aidants, sachez qu’il existe plusieurs types de troubles répartis en 6 catégories :

  • La dyslexie et la dysorthographie concernent les troubles du langage écrit.
  • La dysphasieconcerne les troubles du langage oral.
  • La dyspraxie concerne les troubles moteurs ou la perception spatiale.
  • La dyscalculie concerne les troubles liés aux calculs et aux nombres.
  • Les troubles d’attention concernent l’exécution de tâches précises.
  • Les troubles mnésiques concernent la mémoire à court ou long terme.

Comment détecter les troubles dys ?

C’est souvent à l’école que tout se joue. Pour les troubles du langage ou de la mobilité, c’est dès la maternelle que l’on peut percevoir les premiers signes. Les troubles de l’écrit seront dépistés au niveau primaire. En confrontant les élèves aux activités et exercices en classe, les enseignants détectent plus facilement les élèves en difficulté.

Observer les progrès et les résultats de son enfant peut aussi permettre aux parents aidants de se poser les bonnes questions. Pour éviter des conclusions trop hâtives, il est important d’en parler avec les professeurs. La communication parents-enseignants est primordiale.

En effet, il ne faut pas confondre un éventuel trouble cognitif avec un simple retard transitoire. Certains enfants ont parfois besoin de plus de temps pour assimiler certaines choses qu’ils maitrisent très bien par la suite.

En cas de doute, une première évaluation peut être faite par les parents ou par les professeurs en collaboration avec le médecin scolaire ou le psychologue scolaire. Selon les conclusions, des mesures de soutien peuvent être mises en place. Ce soutien permettra de déterminer s’il s’agit d’un simple retard ou de troubles dys.

Si la situation ne s’améliore pas, votre enfant devra être vu par une équipe pluridisciplinaire pour affiner le diagnostic. Cela permettra de mieux comprendre ses difficultés mais aussi de définir un soutien mieux adapté ou un Projet Personnalisé de Scolarisation.

Bilan pluridisciplinaire et diagnostic des troubles dys

Il est important de détecter d’éventuels troubles le plus tôt possible. L’aide apportée qu’elle soit technique, pédagogique ou thérapeutique aidera au mieux l’enfant dans son développement personnel. Cependant, les troubles dys sont détectables à tout âge. Si un adulte pense être porteur d’un trouble cognitif, il peut en parler à son médecin traitant ou à la médecine du travail qui pourront le diriger vers des spécialistes pour un bilan complet.

Prescrit et géré par un médecin, ce bilan pluridisciplinaire fait intervenir des spécialistes variés selon les symptômes : orthophoniste, psychologue, pédiatre, ergothérapeute…

Cette équipe pluridisciplinaire permet d’apporter une expertise précise pour ajuster au mieux le bilan.

Le diagnostic est très important car c’est de lui que dépendra les aides financières et administratives qui pourront être demandées :

Une fois le diagnostic établi, il faudra faire reconnaître le handicap par la MDPH (Maison Départementale de Personnes Handicapées). Aidants, sachez qu’elle sera votre référent pour toutes vos démarches futures pour l’aide enfant handicapé.

Etre aidant d’un enfant en situation de handicap ou d’un enfant malade peut rapidement devenir un véritable parcours du combattant ! Labyrinthe administratif, manque d’informations pertinentes et fiables, jargon juridique pas toujours compréhensible… Avec l’Atelier des Aidants, vous ne perdez plus de temps à rechercher ce dont vous avez besoin. Nous avons centralisé pour vous l’ensemble de ces informations afin de vous épauler dans votre rôle d’aidant familial. Un sujet que vous aimeriez voir traiter ? Dites-le nous sur notre forum des aidants !