La méthode Montessori

Accueil > Enfant > S’informer sur la pathologie > La méthode Montessori

La méthode Montessori

Maria Montessori est la 1ère femme médecin d’Italie. En 1907, elle élabore une méthode d’apprentissage adaptée aux enfants ayant un retard mental ou des difficultés en milieu classique. La méthode Montessori a pour but de favoriser l’autonomie et l’estime de l’enfant, de lui apprendre les concepts abstraits de manière ludique et surtout de lui faire apprendre à faire les choses par lui-même, selon sa propre curiosité et son propre rythme.

Si dans certains pays, comme les pays du Nord de l’Europe, cette méthode s’est naturellement intégrée au parcours classique, en France elle fait encore partie des méthodes dites « alternatives » et les écoles Montessori sont généralement hors contrat de l’Éducation Nationale.

L’Atelier des Aidants vous propose de découvrir cette méthode et de voir comment il vous est possible de l’adapter à la maison pour votre enfant en situation de handicap.

Une vision différente

L’école classique est souvent critiquée pour sa rigidité et pour la posture passive de l’enfant, assis sur une chaise de longues heures à écouter le discours de l’enseignant. Cette méthode convient généralement peu aux enfants actifs ou ayant besoin d’assistance comme les enfants porteurs de trisomie, les enfants dys ou autistes.

Un fonctionnement à part, centré sur l’enfant

Les principes fondamentaux de la méthode Montessori sont l’autonomie et la liberté. L’enfant est libre de choisir l’activité qu’il souhaite et le temps à lui consacrer. Il va ainsi gagner en autonomie et apprendre à se débrouiller tout seul, même s’il ne réussit pas les exercices du premier coup. La méthode Montessori s’intéresse plus à l’entrainement, à la prise de conscience de ses erreurs et à leur correction qu’au résultat en lui-même. La réussite est bien plus valorisante pour l’enfant porteur de handicap lorsqu’elle découle d’un effort et d’une méthodologie qu’il a lui-même mis en place, et qui lui sont donc adaptés.

La réussite ou l’échec de l’exercice est suffisant pour stimuler son envie d’apprendre, il n’a pas besoin de récompense extérieure ou de punition, qui serait contreproductive.

Le rôle des adultes et des aidants

Pour que cette liberté soit bénéfique à l’enfant, il est nécessaire qu’elle s’adapte à un cadre, un environnement donné, sécurisé, et à des règles de vie simples comme le respect des autres.

Montessori place les adultes et les aidants dans une approche très bienveillante. Ils sont là pour guider, montrer, parfois recadrer mais jamais pour faire à la place de l’enfant. La règle d’or est de ne pas intervenir sur l’apprentissage des enfants, de ne va jamais tenter de forcer le rythme, de donner les réponses, de prendre les objets des mains de l’enfant pour lui montrer une nouvelle fois etc.

Parents, le « laisser-faire » n’est pas du laxisme et vous devrez tout de même faire respecter les règles de base à votre enfant comme le respect, la non-violence etc.

Montessori à la maison

Si vous pensez que la méthode Montessori est intéressante, les écoles la pratiquant sont cependant devenues très rares et onéreuses. Pour importer l’esprit de Montessori chez vous, vous aurez également besoin d’adapter son environnement afin que votre enfant puisse évoluer en toute sécurité. Le but est de lui reproduire votre monde en miniature pour qu’il évolue librement dedans et puisse à terme venir dans « le monde des grands » avec le plus d’autonomie. L’Atelier des Aidants vous donne quelques pistes !

La chambre

Les chambres Montessori sont étudiées pour permettre à l’enfant d’évoluer avec le plus d’autonomie.

La plus grande particularité est que, même pour les touts petits, le lit n’est pas fermé, le matelas est directement à même le sol. L’enfant n’est pas enfermé dans son lit. Cela lui permet de gérer seul son temps de sommeil et d’activité sans avoir à demander à un adulte de le mettre au lit.

Concernant les activités, votre enfant doit pouvoir avoir accès à tout ce qui se trouve dans sa chambre (sauf bien entendu ce que vous estimez dangereux et les produits d’hygiène). Pensez donc à les laisser à sa disposition dans un meuble bas. Une activité simple à mettre en place est de bien fixer au mur un miroir et de donner un appui devant (comme une barre) afin que l’enfant puisse se regarder et interagir avec son reflet facilement.

Il est tentant de lui donner plein de jouets différents pour stimuler sa créativité, cependant privilégiez les jouets ludiques et calmes, de préférence en bois ou offrant différentes textures.

La cuisine

La cuisine peut aussi être adaptée selon la méthode Montessori. Sur un petit meuble à part (son meuble), disposez tout ce dont il peut avoir besoin pour tout faire tout seul. Vous transformez un peu votre cuisine en dinette géante ; il pourra avoir sa vaisselle (couverts, verres, assiettes, bols, serviettes) et ses produits de ménage à sa taille (un balai, une serpillère, une éponge) pour qu’il puisse faire son ménage comme un grand.

Dans son petit meuble vous pourrez également mettre à sa disposition des outils qui lui serviront à la préparation de son gouter ou à faire les repas ; comme une bassine pour nettoyer les légumes et les fruits et une passoire pour les égoutter, un petit bol et une cuillère en bois pour mélanger dans une sauce etc.

La salle de bain

L’esprit « miniature » investit également la salle de bain puisqu’il s’agira comme pour la cuisine de reproduire le monde des grands à son échelle. Idéalement vous disposez d’un petit meuble sur lequel il aura sa bassine pour se laver les dents et les mains avec son produit et ses serviettes.

Si le passage à la salle de bain est toujours un moment difficile vous obtiendrez une meilleure coopération de votre enfant s’il peut choisir activement la couleur de ses serviettes, le parfum de ses produits, son miroir etc.

Le salon

Dans le salon, ménagez un espace atelier pour que votre enfant puisse y faire des activités, lire ou s’occuper de plantes etc. Privilégiez les activités énergiques pour le salon et les plus calmes pour la chambre.

 

Aidants, n’hésitez pas à faire un tour sur le site Hop Toys sur lequel vous trouverez beaucoup d’objets et jouets adaptés à Montessori.

Aidant d'un enfant en situation de handicap

Etre aidant d’un enfant en situation de handicap ou d’un enfant malade peut rapidement devenir un véritable parcours du combattant ! Labyrinthe administratif, manque d’informations pertinentes et fiables, jargon juridique pas toujours compréhensible… Avec l’Atelier des Aidants, vous ne perdez plus de temps à rechercher ce dont vous avez besoin. Nous avons centralisé pour vous l’ensemble de ces informations afin de vous épauler dans votre rôle d’aidant familial. Un sujet que vous aimeriez voir traiter ? Dites-le nous sur notre forum des aidants !