Allocation Journalière de Présence Parentale (AJPP)

Accueil > Enfant > Exercer ses droits et obtenir ses aides > Allocation Journalière de Présence Parentale (AJPP)

Allocation Journalière de Présence Parentale (AJPP)

Droits et aides de l'aidant d'un enfant handicapé

Mis à jour en Octobre 2020

L’allocation journalière de présence parentale (ou AJPP) est une prestation versée par la Caisse d’allocations familiales (CAF) si le parent aidant d’un enfant fragilisé interrompt son travail pour s’occuper de son enfant malade, accidenté ou handicapé.

Allocation journalière de présence parentale : conditions d’attribution

Cette allocation enfant handicapé s’adresse aux parents aidants familiaux qui décident ou sont contraints d’interrompre ponctuellement leur activité afin de s’occuper de leur enfant handicapé. Vous pouvez y prétendre si :

  • Vous êtes salarié du privé ou du public en congé de présence parentale (congé de 310 jours ouvrés maximum sur une période de 3 ans ouvert à tout salarié ayant un enfant fragilisé dont la situation rend indispensable la présence soutenue du parent et des soins contraignants),
  • Vous êtes VRP,
  • Vous êtes salarié à domicile employé par un particulier,
  • Vous êtes travailleur non-salarié
  • Vous êtes en formation professionnelle rémunérée
  • Vous êtes demandeur d’emploi indemnisé par Pôle emploi. Notez que le versement des allocations chômage sera suspendu dès l’attribution de l’AJPP.

Pour percevoir l’allocation enfant handicapé AJPP, il faut :

  1. Un certificat médical du médecin traitant de votre enfant handicapé attestant qu’il est nécessaire que vous soyez aux côtés de votre enfant. Ce certificat doit être détaillé et sous pli cacheté. De même, le médecin traitant doit préciser la durée prévisible du traitement,
  2. Que votre enfant ait moins de 20 ans.

Quel est le montant de l’AJPP ?

Aidants, sachez que les allocations journalières de présence parentale vous seront versées autant de fois que vous posez de jours de congé dans la limite de 22 allocations par mois.

  • Si vous vivez en couple, le montant quotidien s’élève à 43,83 €.
  • Si vous vivez seul, le montant quotidien s’élève à 52.08 €.

A cela peut s’ajouter un montant mensuel pour frais :

  • si des dépenses mensuelles exigées par l’état de santé de votre enfant sont engagées de votre part et non remboursées par la Sécurité Sociale,
  • si ces dépenses sont supérieures à 112,68€/mois,
  • si les ressources de votre foyer ne dépassent pas un certain plafond.

C’est le revenu net catégoriel de 2018 qui est pris en compte pour 2020.

Nombre d’enfants à charge Couple avec un seul revenu Couple avec deux revenus Parent isolé
1 26 923 € 35 580 € 35 580 €
2 32 307 € 40 964 € 40 964 €
3 38 769 € 47 426 € 44 426 €
4 45 230 € 53 887 € 53 887 €
Par enfant supplémentaire 6 461 € 6 461 € 6 461 €

Le montant mensuel du complément est de 112.11 €.

Quelle est la durée de l’allocation enfant handicapé AJPP ?

Aidants , sachez que 310 allocations sont versées au maximum sur une période de 3 ans et que 22 allocations (correspondant à 22 jours) sont versées au maximum par mois. Au terme d’une période de 3 ans, en cas de rechute ou de récidive postérieure à cette période de 3 ans, un nouveau droit de 310 allocations journalières vous est octroyé.

Si toutes les conditions d’attribution sont réunies, l’allocation enfant handicapé AJPP est accordée dès le 1er jour du mois civil du dépôt de la demande pour une période de 6 mois renouvelable, toujours dans la limite de 3 ans.

Comment obtenir l’AJPP ?

Aidant, afin de percevoir l’AJPP, vous devez avec le médecin traitant de votre enfant remplir le formulaire Cerfa n°12666*03. Vous devez y joindre le certificat médical établi par ce même médecin (sous pli confidentiel) et le transmettre à la CAF.

La CAF étudie par la suite votre dossier.

Peut-on cumuler l’AJPP avec d’autres allocations ?

L’allocation journalière de présence parentale ne peut pas être cumulée avec :

  • l’indemnisation des congés de maternité, de paternité ou d’adoption,
  • l’allocation forfaitaire de repos maternel ou l’allocation de remplacement pour maternité (indemnités pouvant être versées aux travailleurs indépendants par leur régime d’assurance maladie),
  • l’indemnisation des congés de maladie ou d’accident du travail,
  • les allocations chômage,
  • la pension de retraite ou d’invalidité,
  • la prestation partagée d’éducation de l’enfant (PreParE),
  • le complément de libre choix d’activité (CLCA),
  • le complément et la majoration de l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH) perçus pour le même enfant,
  • l’allocation aux adultes handicapés (AAH).

Quel document remplir ?

Etre aidant d’un enfant en situation de handicap ou d’un enfant malade peut rapidement devenir un véritable parcours du combattant ! Labyrinthe administratif, manque d’informations pertinentes et fiables, jargon juridique pas toujours compréhensible… Avec l’Atelier des Aidants, vous ne perdez plus de temps à rechercher ce dont vous avez besoin. Nous avons centralisé pour vous l’ensemble de ces informations afin de vous épauler dans votre rôle d’aidant familial. Un sujet que vous aimeriez voir traiter ? Dites-le nous sur notre page Facebook !