enfant-autiste-endormi

Comment endormir un enfant autiste ?

En cette période de rentrée, pas toujours évident de faire reprendre le rythme scolaire aux plus jeunes. Les enfants atteints de troubles du spectre autistique sont en particulier concernés par les difficultés à s’endormir ou les escapades nocturnes.

Pour que le vôtre concentre son énergie à la journée et que vous retrouviez une bonne qualité de sommeil, l’Atelier des Aidants vous propose quelques conseils.

Pendant la journée : concentrez son énergie

Notre premier conseil pour que votre enfant soit fatigué le soir est de concentrer son énergie sur les temps de jour. Faites en sorte qu’il fasse un maximum d’activité à l’extérieur, qu’il puisse vraiment se dépenser et se défouler. Si votre enfant préfère jouer à l’intérieur, réservez une autre pièce que sa chambre aux jeux. Il est important qu’il assimile sa chambre à un lieu de sommeil et non pas à un lieu de jeu. Il se peut que la dépense physique ne l’attire pas plus que cela, sachez qu’une bonne dépense intellectuelle le fatiguera aussi bien.

Aidant, si vous voulez que votre enfant dorme la nuit, évitez-lui de dormir la journée. Le rythme scolaire pourra proposer des siestes, mais à la maison, essayez de ne pas en faire. Réveillez-le plus tôt ou consacrez une après-midi à la pratique d’activités physiques si besoin.

Avant la nuit : créez un rituel de sommeil

Les enfants, et en particulier ceux atteints de troubles du spectre autistique, ont un penchant naturel pour les habitudes et la routine.

Avant le coucher, essayez de créer un petit rituel de sommeil comme par exemple : manger le repas du soir, se laver, mettre son pyjama, se laver les dents, se relaxer ou lire une histoire et dodo !

Vous pouvez aussi créer une frise avec des indices visuels pour qu’il situe plus facilement chaque activité qu’il reste à faire avant le sommeil.

Aidants, sachez que les écrans n’aident pas à l’endormissement à cause des stimulations et de la lumière. Avant le coucher, prévoyez une période d’au moins 30 minutes sans écran, au calme ou avec un petit livre. Cette période fera doucement redescendre l’excitation de la journée et favorisera l’endormissement.

Pendant la nuit : fixez des repères

Il n’est pas rare que les enfants vous réveillent à 3h du matin pour vous demander quand commence la journée. Pour que votre enfant ne déambule plus et repère les temps de sommeil, vous pouvez lui expliquer le placement des aiguilles sur l’horloge avec un cadran jour/nuit par exemple. Vous pouvez aussi mettre sur la porte, un indice visuel comme une lune ou un enfant endormi, et lui expliquer que tant que cette affiche est là, c’est qu’il est encore l’heure de dormir et qu’il ne faut pas vous déranger.

N’hésitez pas non plus à le rassurer sur le fait que vous le réveillerez lorsqu’il fera jour, certains enfants ont parfois tout simplement peur de rater quelque chose.

Aidants, votre enfant est particulièrement sensible à tous ces petits détails qui peuvent venir gâcher sa nuit (et la vôtre). Évitez-lui les désagréments sensoriels causés par une veilleuse trop lumineuse, un pyjama serré, des draps qui grattent ou des machines qui font du bruit et peuvent venir le perturber.

 

Si vous avez également traversé cette situation, n’hésitez pas à partager votre expérience et vos astuces sur le forum de l’Atelier des Aidants

Partagez cet article