aromage

Aromâge, l’humain au cœur du soin

Sylvie Rabasa, vous dirigez AROMÂGE depuis maintenant plus de trois ans, qu’est-ce qui a été à l’origine de la création de cette entreprise ?

J’étais spécialiste en aromathérapie depuis des années déjà lorsque, par un concours de circonstances, je suis entrée dans une maison de retraite.

À mon arrivée, j’ai été bouleversée car je découvrais le grand âge et la dépendance. Mais plus je traversais l’établissement et plus m’apparaissait ce qui pourrait être mis en place pour améliorer la qualité de vie des résidents.

J’ai ressenti que tout ce que j’avais appris durant toutes ces années pourrait véritablement trouver du sens ici, être véritablement utile, en apportant de la douceur, du réconfort, du partage et de la joie.

Bien entendu, il fallait que je crée des produits 100 % naturels, formulés pour les personnes vulnérables et, un aspect fondamental, qu’ils soient pensés dans la perspective des soins de nursing.

AROMÂGE a vu le jour après un gros travail de recherche, pour identifier et se rapprocher de producteurs d’huiles essentielles BIO d’une traçabilité irréprochable, pour formuler des produits très nutritifs qui s’intègrent avec simplicité dans le quotidien des établissements et pour élaborer des procédures innovantes qui facilitent l’utilisation des huiles essentielles.

Quels sont les domaines d’action des huiles essentielles ?

Les huiles essentielles sont de véritables concentrés de vie, elles agissent sur la globalité de la personne, via son environnement, son corps et sa psyché.

Par exemple, en cette saison, la diffusion atmosphérique d’huiles essentielles à visées respiratoire et anti-infectieuse permet d’assainir l’air, de renforcer le système immunitaire et de créer un véritable bouclier antiviral en prévention des épidémies hivernales.

Que ce soit dans un établissement ou à la maison, la diffusion atmosphérique est bien souvent la porte d’entrée de l’aromathérapie. C’est extrêmement simple à mettre en place, surtout qu’aujourd’hui on dispose d’une nouvelle génération de nébuliseurs sur lesquels on peut intégrer directement le flacon d’un complexe aromatique prêt à l’emploi.

Les odeurs de la maladie, notamment liées à la prolifération bactérienne, sont un sujet récurrent de plainte des soignants, mais aussi des aidants. Il n’est pas rare que, même bien après le décès et bien que la chambre ait été nettoyée de fond en comble, l’odeur des derniers jours reste en suspens dans le sol, dans les murs et dans les rideaux pourtant lavés et relavés. La micro-diffusion d’huiles essentielles par nébulisation à froid permet de purifier la pièce en assainissant non seulement l’air, mais aussi les surfaces et les voilages.

De même, la diffusion d’huiles essentielles à visée psycho-émotionnelle va permettre d’agir sur les troubles du sommeil, sur le stress, l’anxiété, sur la perte d’appétit, les troubles de la mémoire et créer un décor olfactif agréable, positivant.

Une étude faite en collaboration avec une directrice EHPAD et ses équipes de soins a permis de révéler une baisse conséquente de la prise médicamenteuse grâce à l’utilisation des huiles essentielles via la diffusion atmosphérique, mais aussi les applications cutanées, les massages, les bains…

Nous développons des mélanges aromatiques qui aident à améliorer le confort articulaire, musculaire, circulatoire, digestif, respiratoire, la prévention des escarres, l’hydratation et la régénération de la peau, mais aussi des huiles de massage qui favorisent une détente physique et psycho-émotionnelle.

Concrètement, où et à quel(s) moment(s) de la journée peut-on utiliser les huiles essentielles ?

Que ce soit à la maison lorsqu’on accompagne un proche ou dans le quotidien d’un EHPAD, vous pouvez utiliser les huiles essentielles du lever au coucher.

Par exemple, le matin, après avoir aéré et nettoyé la chambre, changé les draps et pendant que la personne est dans la salle de bain, vous pouvez diffuser un mélange agréable, léger et assainissant, comme notre complexe « bon humeur » FELIX VITA, un mélange d’huiles essentielles de pamplemousse, de bergamote et de patchouli.

Pendant ce temps, vous aidez la personne à faire sa toilette, vous hydratez sa peau, vous finissez par un soin en vaporisant une brume d’eau de Rose de damas sur son visage et en le massant tout en douceur avec quelques gouttes d’huile de Rose Musquée.

Ce sont aussi ces temps d’échange et de partage qui sont au cœur des soins au naturel, être touché, être regardé, se sentir protégé, se sentir considéré, aimé, vivant.

 

Partagez cet article