ailleurs-sur-le-web-812x472

Ailleurs sur le web du mois d’octobre

Un guide gratuit sur le polyhandicap

L’association Handéo a rédigé, avec l’aide de professionnels et de familles concernées par le sujet, un guide sur les bonnes pratiques pour accompagner une personne polyhandicapée.

Titré “Comprendre le handicap pour mieux accompagner les personnes polyhandicapées et leur famille à domicile“, il est téléchargeable gratuitement sur le site d’Handéo.

Une avancée pour les patients tétraplégiques

C’est en France qu’une personne tétraplégique a retrouvé un peu de mobilité grâce à un exosquelette contrôlé par sa pensée. Après deux ans d’entrainement, il peut marcher et bouger les bras. Certes, le patient reste maintenu par un harnais et il y a encore beaucoup de travail pour qu’une personne puisse être autonome, mais cette performance marque une nouvelle étape comme l’explique cette vidéo.

Des prothèses nouvelle génération

Des chercheurs européens ont mis au point un nouveau type de prothèse de jambe. Munie de capteurs et reliée au système nerveux de la personne handicapée, ce dernier peut sentir sa jambe, son pied et les différences du sol. Il en résulte de nombreux bénéfices : moins de chutes, plus de fluidité et de rapidité dans les déplacements, moins de douleurs… comme nous l’explique en détail Sciences et Avenir.

Quand le jeu vidéo devient caritatif

Connaissez-vous le Z Event ? Pendant ce véritable Téléthon de plus de 50 heures, on peut y voir des dizaines de personnalités d’internet jouer ou commenter des parties de jeux vidéo en ligne. Stars Youtube et joueurs professionnels ont mobilisé leur public à travers cet événement.

Ils ont réussi à réunir 3,5 millions d’euros pour l’Institut Pasteur. L’an dernier, c’était plus d’un million d’euros pour médecins sans frontière. De quoi offrir un nouveau regard sur la communauté très solidaire du jeu vidéo.

Retrouver l’article complet sur Le Monde.

La chanteuse Sia dévoile son syndrome

C’est sur Twitter que la chanteuse Sia a annoncé vivre avec le syndrome d’Ehlers-Danlos. Cette maladie se décline en 13 types plus ou moins graves et handicapants. Il n’existe aucun traitement à ce jour, seuls les symptômes peuvent être pris en charge afin d’éviter certaines complications.

Sciences et avenir nous explique tout sur ce syndrome.

Partagez cet article