actu aidant 01

Actu aidant du mois de janvier

Un congé rémunéré pour les aidants

En France, près de 4 millions de personnes cumulent un emploi salarié à leur rôle d’aidant. Dès octobre 2020, les aidants familiaux qui exercent une activité professionnelle pourront percevoir une rémunération au titre du congé de proche aidant. Cette dernière atteindra 52 euros par jour pour un aidant vivant seul et 43,52 euros par jour pour un aidant en couple.

Le congé aidant sera accordé aux proches aidants salariés, aux fonctionnaires, ainsi qu’aux aidants familiaux ayant une activité indépendante, quelle que soit leur ancienneté. Il aura une durée maximale de 3 mois sur l’ensemble de la carrière du salarié aidant, avec possibilité de le fractionner selon les besoins.

Le versement de cette indemnité de congé sera pris en charge par la Caisse d’allocations familiales (CAF) ou par la mutualité sociale agricole (MSA).

Dépendance, les aides à domicile prélevés à la source par leurs employeurs

En tant que proche aidant d’une personne handicapée ou dépendante, vous êtes peut être employeur d’une aide ménagère ou d’une auxiliaire de vie. Sachez que depuis le 1er janvier 2020, tout employeur d’une aide à domicile doit gérer lui-même le prélèvement à la source de son salarié. Selon le gouvernement, l’opération est facile à réaliser et ne nécessite aucune démarche admirative supplémentaire.

En effet, le calcul du montant à prélever sera pris en charge par l’organisme auprès duquel est déclaré le travailleur à domicile, le CESU (chèque emploi service universel) si c’est une auxiliaire de vie ou Pajemploi si c’est une assistante maternelle par exemple. Le CESU ou Pajemploi communique ensuite le salaire net au particulier, tout en prélevant directement la somme de l’impôt à la source sur le compte bancaire du salarié et l’envoie à l’administration fiscale.

Pour plus d’accompagnement, l’employeur peut opter pour l’option CESU+ ou Pajemploi+. Grâce à ce service toutes les étapes sont prises en charge par l’organisme, du calcul du montant au paiement de l’employé.

Pour plus d’informations, consultez le site monprelevementalasource.urssaf.fr

Partagez cet article